Avortement: oui au pardon, non au progrès

/

L’« année de la miséricorde » proclamée par le pape François Ier démarre en force: à l’image des nouveaux chefs d’État amnistiant les condamnés, le chef du Vatican accorde son pardon aux pécheresses qui ont commis ce crime de lèse-religion: avorter1. Mais attention: il faut se dépêcher d’aller faire pénitence! En effet, cette période de mansuétude bien dans l’esprit de ce pape compassionnel n’aura qu’un temps, celui de cette « année de la miséricorde ». Passé ce délai, c’est bien l’enfer de l’excommunication qui est promis aux malheureuses qui auraient voulu décider de leur maternité. Et avec elles, les personnes qui les ont aidées.

Pour un cours commun d’éducation philosophique, éthique et citoyenne (EPEC)

/

Le Centre d’Etude et de Défense de l’Ecole Publique (CEDEP) revendique depuis 2010 la mise en place d’un cours d’éducation philosophique, éthique et citoyenne (EPEC), dispensé à tous les élèves de l’école fondamentale jusqu’à la fin du secondaire, pour remplacer dans la grille horaire obligatoire, les cours de religion et de morale devenus, depuis, facultatifs.