Même s’ils sont de plus en plus en plus nombreux et pas seulement en Occident comme on serait tenté de le croire, les athées continuent à être qualifiés, non sans mépris, de manière négative : ils sont des incroyants, des mécréants, des impies, des agnostiques, des sceptiques, des infidèles… (De la même manière, les laïques, lorsqu’ils veulent peser sur le débat politique, deviennent souvent des laïcards, des laïcistes,…).

Selon une enquête effectuée en 2008-2009 par l’INED, 45 % des Français métropolitains âgés de 18 à 50 ans se déclaraient sans religion.8 (52% parmi les 18 – 34 ans). Une étude publiée en 2013 par l’institut de sondage CSA prévoit que les personnes se disant « sans religion » pourraient être majoritaires en France d’ici 20 à
30 ans.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *