Être Humaniste, c’est avant tout être sincère. C’est avoir compris qu’oeuvrer au progrès de l’humanité passe d’abord par sa propre amélioration, par la maîtrise de ses passions, de ses comportements, de ses actes. C’est être capable de se critiquer. C’est rejeter le dogmatisme, mais pas seulement celui d’autrui, également le sien propre. C’est arriver à faire fi de sa vanité dès que l’on constate que l’on fait fausse route.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *