Depuis peu, notre planète a franchi le cap des 7 milliards d’habitants, lançant une nouvelle fois le défi de l’éradication de la faim dans le monde.

Alors que les forces de production permettraient de nourrir sans aucune difficulté plus de 12 milliards d’individus, 6 millions meurent chaque année de malnutrition, 24% de la population asiatique reste sous-alimentée et une grande partie de l’Afrique subsaharienne – 186 millions de personnes – souffre de « faim extrême ». Mais il serait complètement erroné de croire que seules les populations des pays en développement sont les victimes de ce fléau : la crise économique de 2008 a plongé dans la précarité alimentaire de nombreux citoyens des contrées dites riches. On estime à plus de 25% le nombre de Bruxellois vivant en-dessous du seuil de pauvreté.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *