Après la France où le président Hollande demande l’inscription de la loi de 1905 dans la Constitution, le débat sur la laïcité s’invite en Belgique et il risque, s’il a lieu, d’être âpre tant les points de vue sont difficilement conciliables.

Les remous provoqués par les propos haineux de Sharia4Belgium , par l’affaire de la burqa à Molenbeek ainsi que par l’élection, lors des dernières communales, de deux membres du parti Islam dont le but est d’instaurer la charia en Belgique, la vague de protestations née de la suppression du sapin « traditionnel » de la Grand-Place de Bruxelles que d’aucuns perçoivent comme une agression contre nos valeurs chrétiennes (rappelons que le sapin est issu du rite païen du solstice d’hiver et représente le renouveau de la vie), les déclarations intempestives du primat de Belgique sur les femmes, l’IVG, l’euthanasie, le sida, … amènent certains à relancer la discussion sur l’inscription de la laïcité dans la Constitution.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *