Fidèle à l’esprit et aux objectifs de la collection dans laquelle il paraît, ce livre n’est ni un traité, ni une étude exhaustive.

Sa seule prétention est de présenter au lecteur non-spécialiste un aperçu de cette confluence ou complicité entre une certaine vision européenne de l’Orient – ce qu’il est convenu d’appeler « Orient philosophique » – et des conceptions irréligieuses, antireligieuses et hétérodoxes, à la fin du 17ème et au 18ème siècle, en laissant le plus souvent la parole aux auteurs intéressés. Notre option fondamentale est d’offrir au public un ouvrage lisible sans trop de peine et de nous occuper des idées plutôt que des formes littéraires.

L’image de l’Orient, la connaissance de l’évolution de nos propres idées ressortent étonnamment enrichies, diversifiées. Chemin faisant le lecteur se délecte aussi de telles anecdotes, de tel bon exemple d’ironie voltairienne, d’un amusant paradoxe et de l’infini cortège des ridicules du dogmatisme, du fanatisme ou de l’autoritarisme ainsi que de l’incommensurable bêtise des hommes, des institutions ou des croyances. Car il vaut mieux en rire !
Marcel Voisin

Au sommaire :

  • L’Orient philosophique
  • Rectifications et rapprochement – morale et religion
  • Une arme à double tranchant
  • Tolérance et pluralisme
  • Germes d’incroyance orientale
  • En guise de conclusion
2005 – A5 – 138 pages

10 €

Ajouter au panier

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *