Dans la langue française, le terme mariage désigne aussi bien la cérémonie par laquelle se crée un lien matrimonial que l’état des gens qui sont unis par ce lien. Il est défini comme l’union d’un homme et d’une femme consacrée par un ensemble d’actes civils ou parfois religieux et destinée à la fondation d’une famille. Les deux êtres établissent entre eux une union dont les conditions, les effets et la dissolution sont régis par le Code civil (mariage civil) ou par les lois religieuses (mariage religieux); union ainsi établie.

En Belgique, depuis 2003, le premier paragraphe de l’article 143 du Code Civil (Livre I, Titre V, Chapitre I) a été modifié, on n’y trouve plus « l’union d’un homme et d’une femme » mais bien : « deux personnes de sexe différent ou de même sexe peuvent contracter mariage ». Dans d’autres pays européens, la lutte a été ou est plus cinglante. En France, il a fallu attendre 2013 pour que la loi no2013-404 soit adoptée malgré des centaines de manifestations d’opposants à cette loi.

Le mariage a connu des formes très différentes au fil des siècles, ces contrastes sont directement imputables à l’évolution des droits de la femme. Les contrats de mariage sont assez représentatifs de la mentalité des civilisations qui les ont instaurés : les droits de la femme, de l’homme, l’ouverture d’esprit mais également l’influence de la religion.

Cette étude a pour volonté de présenter l’histoire du mariage et son impact sur la femme à travers les siècles mais elle ne prétend en aucun cas être exhaustive et traiter toutes les civilisations.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *