Manifestations d’ampleur, grèves tournantes, générale, sectorielles, organisées en front commun syndical, le début du règne de Michel 1er est pour le moins chahuté !

Face à ce chaos, des voix s’élèvent pour demander de « laisser sa chance » au gouvernement suédois, arrivé démocratiquement au pouvoir !

Oui, mais la chance de quoi ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *