Après le printemps arabe, l’automne islamiste ?

Le printemps arabe a fait souffler, tant dans les pays concernés que dans le reste du monde, un vent de liberté et d’espoir. Exit les dictateurs, vive la démocratie !

Faut-il s’en réjouir ?

Certes les tyrans ont disparu, définitivement pour l’un d’entre eux qui, par chance pour certains dont les relations avec l’homme fort de la Libye étaient pour le moins ambigües, n’aura pas à répondre de ses actes.

Rappelons-nous par exemple que le président français (en 2007, le 10 décembre, journée mondiale des droits de l’homme ! ) lui avait permis de planter sa tente bédouine dans les jardins de l’Hôtel Marigny en échange de quelques juteux contrats (pour plus de 3 milliards d’avions Airbus, un réacteur nucléaire et de « nombreux équipements militaires » !). Un accord sur le nucléaire et la coopération militaire avait déjà été conclu au lendemain de la libération des infirmières …

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *